Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 16:56

Au sujet du ramassage des déchets, nous ne pouvons pas gérer les ordures ménagères au XXIe siècle comme on les gérait au XXe siècle. Pour répondre à certains, l'usage de la voiture se fait aussi pour aller au travail; mais aussi pour faire ses courses. Et à l'époque, personne n'a crié au scandale de l'usage de la voiture pour faire ses courses au détriment des commerces en centre ville.

.

L'usage de la voiture a eu un effet indirecte néfaste qu'a souligné justement des écologistes : c'est l'étalement urbain ou le mitage par la création de centres commerciaux périphériques mais aussi de banlieue pavillonnaires périphériques (pour info, le mitage est pour moi le cœur d'un développement non écologique, le résoudre serait un immense pas). Donc vous comprendrez mon investissement sur la question des déchets et aussi mon parti pris. L'étalement urbain ou mitage a entrainé de fait la destruction d'immenses pans de terres agricoles et naturelles, mais aussi contribue à la paupérisation et à la mort des centres villes.

.

Malheureusement, une des actions qui ont favorisé ce mitage du paysage (étalement urbain), c'est l'accompagnement et le financement des services qui ont été fait par les collectivité sous couvert de service publique. En gros, la collectivité a pris en charge les surplus des couts d'aménagements et de fonctionnements des services publiques liés à l'éloignement des centres d'habitations.

.

En gros, l'eau, l'assainissement, l'électricité, la fibre optique, mais aussi le déneigement et la voirie ; le tout multiplié par x mètres linéaires, tous ça pour développer à la périphérie des villes, des immenses zones pavillonnaires (qui en plus ont enlaidit le paysage).

.

Le service lié à la collecte des déchets est également dans le lot. Donc, dans ce cadre, je ne trouve pas anormal que la collecte soit optimisée. De toute façon, les personnes qui habitent dans les pavillons, prennent de fait leur voiture pour se ravitailler ou aller au travail, ou sortir comme je l'ai mentionné précédemment.

.

D'autre part, les points de collecte permettre de prendre conscience des déchets que l'on fait ; par la difficulté de transporter des déchets lourds, qui est la peur de Philippe, mais aussi par le surplus des couts pour les particuliers si il faut prendre la voiture. Les points de collecte permette donc de réfléchir aux solutions pour diminuer le volume et le poids des déchets . Par exemple envisager d'acheter des biens avec moins d'emballages ; envisager aussi de moins acheter (je sais il y en a qui aiment pas) et de réfléchir sur l'utilité ou l'inutilité de ce que j'achète... ; Mais aussi trier et composter.

.

Les déchets organiques en effet représentent la part la plus lourde des déchets domestiques car ils contiennent beaucoup d'eau. Ils sont aussi difficiles à incinérer. Pourtant, ils peuvent être facilement compostés et transformés en humus. Et le compostage est très facile. Surtout pour les gens qui ont une maison avec un petit terrain.

.

Composter peut aussi nous amener à nous questionner sur les produits alimentaires : tout fait avec plein d'emballages qui ne se compostent pas et qu'on sera obligés de porter ou avec des vrai légumes qui se compostent et qu'on ne sera pas obligé de porter!

D'autre part pour revenir aux finances publiques, comme je l'ai dis plus haut, l'étalement urbain s'est fait et a été favorisé par une prise en charge par la collectivité des principaux services. Hors, cette prise en charge et ce surcoût favorise, de fait, la part la plus aisée de la société, celle qui peut se payer une maison individuelle avec terrain (n'oublions pas que malheureusement, la maison individuelle avec terrain est un marqueur social ; qui indique plutôt le haut que le bas de la société). Donc si on se place dans une rivalité politique gauche/droite avec comme marqueur de la gauche, plutôt une tendance à aller et à favoriser une égalité sociale et économique, la gauche serait de part ses convictions pour le projets. Et si on se place d'un point de vue écologiste, évidemment après ce qui a été dit, on ne peut être que pour le projet.

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com
commenter cet article

commentaires