Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 13:37

On a jamais autant detruit la biodiversité que ces dernières années. Quelques exemples : les forêts primaires qui sont disparaissent comme des peaux de chagrin, comme en Amazonie mais aussi en Afrique (Gabon, Cameroun, Nigeria) ou qui sont super polluées par l'industrie pétrolière (Nigéria, lien). Que penser de l'immense continent qui s'est formé grâce aux déchets de plastiques essentiellement ? Mais aussi du dispositif REACH (lien)qui doit analyser 30 000 mollecules nouvelles et leurs effet dans le temps ; alors qu'on devrait en étudier au moins 100 000.

 

La disparition de la bio diversité, c'est aussi les milliers d'espèces d'incectes et d'êtres vivants qui sont encore plus petits qui disparaissent sans bruits. Pourtant, leurs utilités n'est plus à prouver. Sans eux, nous ne pouvons pas vivre. Je prendrai l'exemple d'un scolyte, le capricorne, connu pour détruire nos charpentes. Cet insecte a pour fonction de transformer les arbres morts en humus.

 

Combien de traitements ont été éffectués parce que la lutte contre le capricone est la norme? Ce que l'on dit moins, c'est qu'en plus de tuer les capricornes, ces traitements provoquent des cancers. Cela n'est qu'un exemple. La lutte contre la bio diversité prend la forme de desherbants, fongicides, insecticides et autres produits.

 

Parler de la bio diversité, c'est aussi la connaitre. Et c'est loin d'être le cas : combien d'espèces disparaissent sans qu'on ait eu la connaissance de leur existence ? et pas seulement Afrique ou en Amazonie. Par exemple en Suisse, il y a environ 600 espèces de Diptères (mouches) qui ont été recensées.

belley-0223_5121.JPG

 Permettre la connaissance de la bio-diversité : hôtel à insectes dans un jardin

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans environnement
commenter cet article

commentaires