Mercredi 13 avril 2011 3 13 /04 /Avr /2011 20:31

L'expansion urbaine incontrôlée a donné dans nos régions de montagne des paysages mités. C'est ce qu'on appelle communément, le mitage du paysage. Cela donne à nos montagnes un aspect franchement moche pour plusieurs raisons :

L'urbanisation incontrollée rend la frontière entre les différentes parties qui structurent un paysage assez floue : Il n'y a plus de centre urbain et il n'y a plus de campagne. On a une succession de batiments, maisons, lotissement, pré, forêt, usines, villas, entrepots sans ordre hiérarchique. L'oeil ne sait plus quoi regarder.

Prenons le contraire, un beau paysage, donc un paysage non mité, sans lotissement ou zone artisanale. Celui-ci est souvent constitué d'un centre d’intérêt, ce centre peut être une église ou un chateau (par exemple). Autours de ce centre se groupe un village (souvent fait de vieilles maisons), puis encore autours, il y a des champs d'un vert assez claire et enfin, la forêt. L'oeil est reposé. il y a une harmonie.

En montagne, ce mitage et cet enlaidissement urbain est encore plus voyant qu'il est projeté à la verticale à cause du relief. Quelques maisons bien placées peuvent pourrir un paysage.

Depuis que l'on a restreint les lois littorales, montagnes et celles de protection des monuments historiques, le tout sous le couvert d'une croissance économique, c'est pire que tout.

Dans la cluse de Chambéry, on cherche à tout pris à urbaniser des zones autrefois vertes autours de paysages remarquables qui avaient été préservés miraculeusement. A croire que l'homme cherche absolument à détruire toute beauté.

Ces zones sont :

la zone de Villeneuve à Cognin. Une parcelle d'espace vert entre 2 châteaux. médiévaux sacifiée pour plusieurs centaines de logements.

La zone autours du château de Candie à Chambéry le vieux.

La zone autours du château de la Bathie à Barby, 190 logements sont prévus.

Ces zones sont sur des coteaux donc l'impacte paysager sera très fort. le chateau de la bathie par exemple se voit de partout dans la cluse de chambéry. Il faut absolument arrêter ces folies immobilières.

On vend notre montagne comme un endroit sauvage, très pure. Mais il ne l'est plus. Toutes les stations y compris les stations villages ont développé leur immobilier au point de devenir méconnaissables. Que dire par exemple de Lanslevillard qui était autrefois un charmant village. Maintenant, Lanslevillard touche Lanslebourg et forme le complexe Val Cenis. Malgré les toits en lozes subventionnés par le parc de la Vanoise, on assiste à une suite cahotique d'immeubles et de zones artisanales qui font plus penser à une banlieue qu'à un charmant village.

Le cas de Lanslevillard n'est pas unique, cela touche pratiquement toutes les Alpes. On a actuellement une progression de lits froids, c'est à dire de logements secondaires destinés à l'investissement donc très souvent vides. En effet, l'augmentation de l'immobilier poussent les gents à investir dans ce secteur. Donc, tout peut être le prétexte pour construire des logements : un téléski, la montagne, les jeux olympiques. Mais, cela n'amène ni touriste, ni consommation, cela amène juste une dégradation du paysage, de l'environnement et de la pollution inutile dû au fait de construire ces logements.

(rappel : faire du béton nécessite chauffer de la pierre à plus de 1000 degrés, couper du bois nécessite de l'énergie, transporter les matériaux aussi, donc construire pollue énormément)

Avec les logements viennent les infrastructures (conduite d'eau, électricité, assainissement, TV, Téléphone, internet, route, trottoir, aménagement paysager, etc) qui polluent aussi, sont moche et coûtent chère à la collectivité.

Qu'adviendra t il si l'immobilier s’effondre? Ce sera comme la crise financière : les bénéfices iront aux riches et les dettes aux autochtones.

C'est comme les jeux olympiques d'Annecy 2018, les bénéfices iront aux promoteurs immobiliers, à eiffage, à aréa, à EDF AREVA, mais le coût aux pauvres savoyards qui n'auront d'autres choix que de ramoner les cheminées pour les payer.

 

En savoir plus :

lien vers article du monde diplomatique

article essentielle pour comprendre que le sur-aménagement de la montagne lié à l'attractivité touristique contribue à réduire cette attractivité et à tuer l'économie.

lien vers article sur la croissance de l'arc lémanique

la région valdo genevoise a une tel attractivité que sa croissance est devenue un inconvénient. A tel point que même les partis de droite souhaite une" décroissance".

 

 

EELV-01 petit

Par emmanuelcoux.over-blog.com - Publié dans : environnement - Communauté : Ecologie et Environnement
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés