Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 12:08

SAM_0024.JPG

Ils étaient 75 000 dans le val de Suse à Manifester contre le Lyon Turin mais aussi contre l'austérité qui ravage ce pays. Pour les opposants, c'est un projet coûteux, inutile et dommageable pour l'environnement (lien). En effet, quelle est la nécessité de construire une nouvelle voie transfrontalière ? Aucune, ni le trafic ni présent, ni le trafic futur le le justifie. D'autant plus que l'argument évoqué, mettre les camions sur les trains est loin d'être la politique actuelle. Le trafic fret est passé en moins de 10 ans d'environ 10 millions de tonnes à 2,4 millions de tonnes par an sur la ligne historique. Et cela pendant que le taux de pollutions dans les vallées alpines ne cessait de grimper!

 

Suite à la privatisation du transport Fret par RFF, peu de structures ont voulu reprendre un marché qui n'était pas très rentable. La SNCF, elle même s'est reconvertie dans le routier en achetant GEODIS (bourget-montreuil) et en devenant le premier transporteur routier de France.

 

De même, il n'a jamais été évoqué le financement de fonctionnement pour les tunnels du Fréjus et du Mont Blanc si il n'y a plus les péages des camions (rappelons que le péage des camions vers l'Italie est leur principal source de revenus).

 

Enfin rappelons que la ligne historique d'Ambérieu à Modane à été remise au Gabarit B1, c'est à dire que des travaux ont été fait pour qu'il soit mise au norme pour le transport ferroutage et fret. Pour mémoire le pont de Culoz sur le Rhône qui vient d'être reconstruit.

 

La ligne TGV Lyon-Chambéry -Turin quant à elle, si elle améliorera le temps de parcours entre Lyon, Chambéry et Turin, videra la ligne historique de ses trains corails et TER. Et la désserte des petites gares comme on a pu l'observer dans toute la France deviendra problématique. Le Bas Bugey risque de se ré-enclaver et  de perdre des emplois. (lien). Remettre le fret sur les rails permettra de créer plusieurs emplois de maintenance sur Culoz. Mais pour cela, il est nécessaire d'investir pour protéger les habitants d'Ambérieu, Saint Rambert et Culoz contre les nuisances que provoquent le bruit des trains. Ainsi, on pourra diminuer la part du routier dans les vallées alpines sans avoir besoin de nouvelles infrastructures.

 

N'oublions pas que le Lyon Turin n'a qu'un objectif. C'est de multiplier par 2 ou par 3 le trafic dans les alpes. Trafics souvent inutiles et ouvrant la porte à des délocalisations. C'est par exemple le cas de la tomate qui est produite en espagne, lavée en Hollande et mise en boite en sicile pour revenir en france  pour être vendue. Cela n'est plus possible, Relocalisons notre économie!

 

Cette manifestation a mis en relief les coûts exorbitants pour une infrastructure inutile dont le but est uniquement de subventionner le privé et l'austérité qu'on nous impose. C'est pourquoi EELV est allé manifesté le 29 février à Chambéry contre l'austérité. Et par solidarité avec ce qui se passe en Italie et en Grèce, j'ai manifesté avec le drapeau des verts italiens. 

 

no-tav-0791_5681.JPG

 Angelo Bonelli, secrétaire national des "i verdi", les verts italiens

 no-tav-0761_5651.JPG

 Marche de Bussoleno à Suse avec les no tav et les verdi

 

  SAM_0038.JPG

  manifestation inter syndicale à Chambéry, le 29 février

ainsi que la photo du haut.

SAM_0025.JPG

 

 

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans politique
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 14:01

le 22 avril, mon choix se portera sur Eva Joly.

 

Elle représente les valeurs que je défends et incarne la VIe république plus fédéraliste, plus régionaliste et plus démocratique.

 

Notre combat pour l'environnement est non seulement nécessaire mais devient de plus en plus urgent. Il conditionne la question de l'énergie qui sera  un  des enjeux majeurs pour la prochaine décennie. Question qui si on ne fait rien aggravera encore le fossé des inégalités.

L'écologie ne se limite pas à quelques panneaux solaires ou trouvailles technologiques sensés faire disparaître l'empreinte de l'homme sur la nature mais est bien plus que cela,

c'est la remise en cause du fonctionnement de notre société de surproduction mais aussi de surconsommation.C'est la reprise du politique sur les lobbies économiques, c'est vouloir redonner du sens à la vie.

 

Car l'actualité, malheureusement, nous donne raison sur les conséquences de toutes les politiques qui ont été appliquées avant.

 

Quelques exemples, l'augmentation des cancers d'abord, qui est l'épidémie la plus grave que la terre n'a jamais eu, et qui est en constante augmentation ; l'espérance de vie, alors en augmentation, commence à baisser dans les pays riches. Économiquement aussi, les cadeaux faits aux lobbies et la politique de grands travaux inutiles est une des grandes causes de l'endettement de l'état. A côté,  la part du social  si souvent mise en avant par ceux qui veulent combattre la dette public est très faible. Ce qui est un scandal car on voit qu'une société moins inégale est à notre porté. 

 

L'exemple des jeux olympiques d'Annecy 2018 est flagrant:  les gains économiques étaient l'argument principal  des promoteurs de ces jeux (idée suivie et promue par la majorité de la classe politique française). Europe écologie les verts étaient les seul a dire que ce serait un gouffre financier (lien). Dernièrement, Monti, président du conseil italien, pourtant ni de gauche, ni décroissant, a obligé l'italie à abandonner la candidature des jeux pour ne pas encore alourdir la dette, tant les investissements sont colossaux pour peu de retour.(lien) +  http://ain.eelv.fr/communique-de-presse-deelv-belley-bugey-sud-15-02-2012/

 

Je ne m'apesantirai pas et je vous laisse apprécier ce discours de Cécile Dufflot qui complète mon texte :

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans politique
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 00:07

CAMPAGNES pour un

« AUDIT CITOYEN DE LA DETTE » et

« POUR UN POLE PUBLIC FINANCIER AU SERVICE DES DROITS ! »

 

Les États Généraux du Service Public sont un collectif d’organisations engagées par des textes communs et seulement par ces textes. C’est pourquoi ils ne signent pas les textes d’autres collectifs aussi intéressants et proches soient-ils.

Par contre conformément à leur « Pacte d’Orly » ils se retrouvent sans problème dans les différentes campagnes qui correspondent à leurs objectifs. De fait les militant-es des uns sont souvent les militant-es des autres. C’est pourquoi nous attirons l’attention de tous les collectifs locaux sur deux campagnes auxquelles nous vous invitons à participer – voire même à les initier si ce n’est pas le cas dans votre territoire -. Fidèles à notre préoccupation première « CONVERGER » !

La campagne « pour un audit citoyen de la dette publique »lancée à l’initiative d’ATTAC et COPERNIC. Campagne d’éducation populaire sur un thème qui est évidemment vital pour le Service Public :

Tout sur cette campagne à http://www.audit-citoyen.org/

Ci-joint la mettre N°1 du collectif national avec plein de liens et notamment les collectifs locaux existants.

La campagne « Pour un pôle financier public en faveur des droits »lancée pour l'essentiel par les organisations syndicales des principaux établissements bancaires publics et semi-publics :

Tout sur cette campagne à http://pourunpolepublicfinancier.org/

Ci-joint la lettre aux candidat-es et le courrier d’accompagnement.

Nous vous appelons dans le cadre du mois de mars 2012 LE PRINTEMPS DU SERVICE PUBLIC à populariser et soutenir activement ces initiatives qui nous permettent de faire le lien avec notre campagne pour le SP.

Et n’oubliez pas :

· 03 mars à Clermont Ferrand manifestation pour le Rail (lien)

· 14 au 17 mars à Marseille le FAME (forum alternatif mondial de l’Eau)

· 24 mars à Aubagne 18° Rencontre de la Coordination Nationale Santé

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans politique
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 14:26

 

logo2RBJ.jpgle 08, 02, 2012, avec une personne du collectif 38 contre les gaz de schiste, nous avons  tenu à Belley une réunion d'information contre la menace de la recherche et de  l'exploitation des hydrocarbures liquides ou gazeux conventionnels ou non -conventionnels.

 

la raréfaction du pétrole et le fait qu'on soit proche du pic de hubbert, fait que les petits gisements et les gisements non conventionnels (sables bitumineux et gaz ou huiles de schiste) deviennent rentables dû au fait que le pétrole est et deviendra de plus en plus cher.

 

Nous voyons que la zone du Bas Bugey est divisée en 2 . Le permis des moussières qui est permis de recherche conventionel et qui s'étend sur une grande parti du bugey mais aussi sur les communes savoyardes de lucey, chanaz et st pierre de curtille. Ausud de belley,la zone se partage en plusieurs permis non conventionels (lyon -annecy, blye)qui englobent plusieurs départements dont la Savoie et l'isère. (lien : stop gaz de schiste rhône alpes nord)

 

Pour les permis non conventionnels, les dangers proviennent de la fracturation hydraulique qui n'est pas interdite pour la recherche. Pour les permis conventionnels, le danger est surtout la pollution des eaux souterraines. En effet, un forage ne sera jamais étanche dans une roche karstique. Le bugey fait partie du Jura et est composé comme les préalpes de roches calcaires donc karstiques (fissures, gouffres, etc)

 

si face à la pression populaire le code minier la fracturation est interdite pour l'exploitation, de l'autre coté, il s'est assoupli pour les entreprises.

 

- Le nouveau code minier indique que les documents de prospections sont non communicables au public pendant 20ans

 

- Il propose des prolongations des autorisations de recherche pendant 20ans sans mise en concurrence (2 renouvellement de 5 ans en plus des 5 ans)

- Il ne fait référence à aucune sanction en cas de dommage à l’environnement ou de non respect des autorisations administratives lors de l’exploration.

 - le passage de la recherche à l'exploitation est simplifié

 

 

Face à la demande de l'instruction des permis de recherche dont blye et lyon annecy, qui concerne le sud du bugey et la savoie (aix les bains), la région est menacée.

 

communiqué de presse du 1er février :

 

 

Le gouvernement a demandé la semaine dernière l’accélération de l’instruction des demandes de permis de recherche d’hydrocarbure liquide ou gazeux de Blyes, Gex Sud, Montfalcon et Lyon – Annecy. Quoi que disent les autorités, il s’agit bien là de nouveaux permis de pétrole et gaz non conventionnel qui vont être accordés sur notre territoire.

 

PLUS DE LA MOITIÉ DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES MENACÉE


Les services de l’Etat ont reçu ordre de rouvrir l’instruction des permis qui avait été interrompue par la forte mobilisation citoyenne de l’année dernière. Ils disposent d’un délai d’à peu près un mois pour répondre. Après quoi les permis pourront être signés par le Ministère que l’avis des services soit favorable ou non.
La délivrance de ces nouveaux permis porterait à 8 le nombre de permis de recherche en Rhône-Alpes avec les permis accordés de Gex, Moussières et Lons le Saulnier et le permis en cours d’instruction de Montélimar Extension.

 

 

pour contrer cette menace, il est prévue une manifestation le 11 février 2012 à st julien en genevois et la constitution d'un comité local contre les forages d'hydrocarbures liquides ou gazeux bugey sud-savoie

stopforagesbugeysud@yahoo.fr

 

un co-voiturage est prévu le 11 - 02 devant bugey coté ferme à 8 h pour ceux qui veulent assister aux conférences, et à 12 h pour ceux qui veulent que participer au cortège.

 

gaz-de-schiste-0369_5267.JPG

 

 

 

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans environnement
commenter cet article
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 23:16

belley-0262_5160.JPGAlors qu'on a jamais étét aussi riche, la dette de l'état sert de prétexte à des plans d'austérités de plus en plus durs. Le plan de communication marche si bien que personne ne conteste plus "la nécéssité à l'austérité".

De l'idée à la réalité, tous le service publique en fait les frais.

 

Ce jeudi 2 février 2012, les organisations syndicales départementales CGT, -Educ'action, SE-UNSA, SGEN, CFDT et SNUipp-FSU ont appelé les enseignants des écoles à une journée de grève et de rassemblements décentralisés pour l'avenir de l'école : cette journée constitue un premier temps fort dans notre département.

 

A la rentrée 2012, 11 postes d'enseignants seront purement et simplement supprimés dans les écoles primaires, alors que le recteur, lui-même, annonce que les écoles devront scolariser 785 élèves supplémentaires. Ces nouvelles coupes claires sont inacceptables.

 

Les organisation syndicales demandent la suspension des 11 suppressions de postes pour le département de l'Ain.

 

En ce début d'années 2012, les organisations syndicales appellent à la mobilisation générale.

 

C'est pourquoi Europe écologie les verts sont allés soutenir la mobilisation.

 

belley-0261_5159.JPG

 A la mobilisation EELV avec le maire de Belley devant la mairie puis devant la sous préfecture

 

 

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans politique
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 16:55

La maison de Savoie a un rôle central dans la construction du département. C'est la fusion des anciens baillages du Bugey, Bresse, et pays de Gex auxquelles on a rajouté la principauté des Dombes au XVIIIe siècle.

 

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la Bresse et le Bugey ont été des provinces importantes de la Savoie. La Bresse assurrait de bons revenus à l'état. Le Bugey et plus particulièrement la région de Belley a été le noyau originel d'où est parti l'expansion savoyarde au XIe siècle (thèse de Laurent Ripart, professeur à l'université de Savoie)

 

Les témoins de l'époque savoyarde sont nombreux, ils constituent l'essentiel de la richesse du patrimoine des pays de l'Ain.

 

Nous pouvons citer :

 

Pierre Chatel qui fut un des premiers château de la Savoie mais aussi une chartreuse siège de l'ordre du Collier qui deviendra plus tard, l'ordre de l'Annonciade. Son église est le première exemple d'art flamboyant en Savoie.

 

 

L'église de Brou: Même si elle est aussi grande qu'une cathédrale, c'est une église prieurale et surtout là où est enterré un duc de Savoie (Philibert le beau) et deux duchesses. On peut considérer cette construction comme le Taj Mahal de la Savoie.

 

La cathédrale de Bourg en bresse: impressionnante avec sa clef pendante une des plus audacieuses d'europe. Un chef d'oeuvre de l'art flamboyant.

 hist.-savoie 0302

L'abbaye d'Ambronay: construite en plusieurs étapes, c'est un chef d'oeuvre d'architecture. On remarques les deux tours qui sont le témoin des affrontement entre savoyards et dauphinois pour le contrôle de la plaine de l'Ain au XIIIe siècle.

 

Le château des Allymes: batie construite pendant les guerre delphino-savoyardes.

 

Le château de Chazey sur Ain: résidence préférée du duc Philippe II dit "sans terre", c'est là que sont nés les ducs Philibert II et Charles III (II pour les italiens)

 hist.-savoie-0450_2812.JPG

 

Le château de pont d'Ain: les ruines actuelles font oublier que ce chateau a été une des résidences préférées de la famille de Savoie.

 

Pérouge: C'est l'exemple d'un bourg savoyard au XVe siècle (seul le château a disparu)

 

Chatillon sur chalaronne: ce fut une des ville fortifiée du comte puis duc de Savoie. Les halls, l'église et l'architecture sont remarquable. Le chateau a été une des résidences préférées d'Amédée VI. 

 

Bourg en Bresse: Une des villes comme Chambéry qui ont été litéralement créées par les comtes de Savoie. Elle prendra son essor après le déplacement du siège du baillage de bresse de Bagé à Bourg dû aux nécessités de la guerre. Les halls de Bourg faisait partie des plus grandes d'Europe.

Sa citadelle, une des plus puissante d'europe va être détruite par les français : elle a résisté plus de deux ans aux troupes françaises. Sa garnison ne s'est rendue qu'après le rattachement de la bresse à la france, sous l'ordre express du duc de Savoie et avec les honneurs militaires.

Autre monument savoyard qui a disparu à Bourg en bresse : la Chancellerie.

 

Le prieuré de Nantua: les prieurs savoyards embelliront la collégiale pour lui donner la physionomie qu'elle a actuellement.

 

Le choeur de la cathédrale de Belley: un chef d'oeuvre de l'art flamboyant. Au XIXe siècle, on se contentera de prolonger le choeur pour donner une unité au batiment. Le choeur a été réalisé sous l'épiscopat de Jean de Varax qui cumulait aussi le titre d'Abbé de Saint Michel de la cluse à l'entrée du le val de Suse. (Sacra di San michele) 

 

Toutes les églises de style flamboyant de l'ain: chaques églises méritent une visite.

 

Beaucoup de villages ont des vestiges de maisons ou d'urbanismes du XVe siècle savoyard :  citons Virieu le grand, Rossillon, Lagnieu, Saint Sorlin, ....

 hist.-savoie-0456_2818.JPG

 

Pour finir, il ne faut pas oublier que l'emblème de la Bresse est la croix de Saint Maurice, symbole savoyard que l'on retrouve sur les pièces de monnaies, et symbole de l'ordre de Saint Maurice fondé par le duc de Savoie Amédée 8 et qui deviendra l'ordre des Saint Maurice et Lazart ; Saint Maurice, martyre d'Agaune est le patron de la Savoie.

 

 

 

 

 

 

L  

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans histoire de Savoie
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 10:50

 

Les plateaux du Haut Bugey  font parti de la chaîne du Jura qui a été formée par des sédiments qui se sont déposés pendant le secondaire. C'est donc une roche calcaire  de type karstique. Sous ces plateaux, il y a un réseau hydrique complexe qui est en grande parti inconnu.

(on connaît des exo-planète mais on connait très mal le réseau hydrique du Bugey) 

L'exemple est la résurgence de la rivière "le Groin" dont l'eau parcours plusieurs dizaines de kilomètres sous terre avant de sortir. Les plateaux du Jura comme le  Bugey sont parsemés de grottes, gouffres et rivières souterraines.

 

Le fait d'extraire un gaz ou une huile des couches inférieurs présente le risque de polluer le réseau hydrique du karst du Bugey. En gros, la pollution peut se retrouver n'importe où à des dizaines de kilomètres du forage et polluer y compris les sources d'eau potables.

 

L'extraction des gaz de schistes mais aussi du pétrole extrait des sables bitumineux sont des techniques coûteuses. Cela montre que l'ère de l'énergie fossile peu coûteuse est révolue. Les gaz de schistes comme les sables bitumineux sont les exemples concrets de ce qu'on appel le pic pétrolier, c'est à dire le moment où la demande en pétrole est plus importante que l'offre.

 

Je relaie donc l'appel à la manifestation fait par des collectifs, des associations mais aussi par Europe écologie les verts pour faire une marche de protestation à Lantenay le 9 octobre 2011 à 11 heures. (lien)

 

 

EELV-01 petit

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans environnement
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 12:30

logOcoul-FAISONS.jpgLa catastrophe de Fukushima, 2e catastrophe écologique et humaine a réveillé la conscience du danger que présente les centrales nucléaires en général. Un groupe de personnes, issu de milieu politique et associatif se sont regroupés dans un collectif dont le but est la sortie du nucléaire en général et plus particulièrement pour alerter de la dangerosité de la centrale du Bugey, la 2e centrale la plus vieille de France.

 

En plus de la vétusté des installations, il est prévu la construction d'une décharge nucléaire, projet appelé ICEDA. Le collectif "stop bugey" s'oppose à sa construction pour plusieurs motif.

 

- le premier est qu'on veut faire croire que le démantèlement du coeur d'un réacteur est possible. Après plus de 50 ans de recherche, l'échec est flagrant ; on ne sait pas démonter et démanteler un réacteur. Mais, la volonté de démontrer le contraire risque de provoquer des incidents dont on a même pas conscience!

 

- le deuxième est que le transport de matière radioactive risque de disperser cette matière sans contrôle (voir les problèmes de matière radioactive dans une décharge de l'ain cet été). Et vu la nocivité de la radioactivité sur la santé (et dans le très long terme), il serait plus prudent de la laisser là où elle est et là où on peut avoir encore un minimum de contrôle.

 

 

 


 

 

15.03.11h.JPG

 

Le collectif "stop bugey" demande le reclassement de tout les salariés travaillant dans la centrale. La reconversion vers le développement des énergies renouvelables semble une priorité. Déjà pour remonter la place de la France dans ce domaine où à cause du lobby nucléaire, rien n'a été entrepris (par rapport  aux pays voisin) ne laissant aucune alternative au nucléaire pour la production d'électricité.

 

Enfin, le collectif veut alerter sur le manque de balise d'alerte et de secours en cas d'accident grave. Tous les scénario d'alerte le sont en cas d'incident mineur sur seulement un rayon de 10 Km. Dans ce rayon, il existe plusieurs usines de type SEVESO qui contiennent des produits dangereux. Que se passera t il si plus aucune maintenance ne se fait dans ces usines ?

 

Beaucoup de craintes sont évoquées par le collectif "stop bugey" comme par exemple la rupture du barrage de vouglans sur la rivière Ain ou un risque de séisme. (lien stop bugey)

 

Lien de l'appel à la manif sur scoop radio

 

Le collectif invite à une grande manifestation devant la centrale nucléaire de St Vulbas le Samedi 15 Octobre 2011 à 13h30

 

 

 

 

Covoiturage à partir de Belley :

Départ à 12h 15 sur le parking de Comatel, en face de Bugey Coté Ferme

contact : 06.09.69.24.27

Merci de faire suivre...  

 

 

 

Plus d’infos, tracts, affiches... sur http://stop-bugey.org/

 

 

 

15mars3.JPG

 la centrale de Bugey (Ain)

 

 

nucleaire-0049_3145.JPG

stand "stop bugey" à l'abergement de Varey

 

 

nucleaire 0161 2523

 non au nucléaire à la crédenzia, les italiens ont refusé le nucléaire en masse lors du dernier réferendum

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans nucléaire
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 11:39

busso4.JPGPierre Rabhi sera à Belley le 29 septembre prochain, invité par  Bugey coté ferme et les marais du Lavour et les J'art d'Ain partagés (lien).

 

Sa venue nous permet d'avoir une reflexion sur notre mode de consommation, et sur ses conséquences sur la planète.

 

  Est ce que la surconsommation nous rend heureux ?

 

selon lui :

 

"sitôt après avoir satisfait aux nécessités de base, indexées sur le niveau élémentaire de survie - nourriture, eau potable, abri, vêtements, soins pour tous -, et qui sont loin d'être couvertes sur la planète, on passe dans le domaine du superflu et de l'accumulation sans équité ni limites."

 

Ce qui mène à penser que la surconsommation est source d'inégalité et de spoliation du bien commun.

 

"il y a usurpation car les biens venus de la terre, qui sont encore abondants, sont dédiés à tous les êtres vivants qu'elle héberge et non à ceux qui, par le pouvoir politique, la loi du marché, les finances ou les armes, s'en attribuent la légitimité. Un tel hold up..."

 

tiré du livre, vers la sobriété heureuse de Pierre Rabhi.

lien vers son blog : lien.

 

 

 

jartdainlogo1.jpg

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans politique
commenter cet article
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 13:17

Vu la dégradation des conditions de vie des gens les plus modestes alors qu'on assiste à une croissance du PIB me parait intolérable. Les conditions pour créer une telle inégalité sont la disparition progressive des protections sociales et salariales qui entrainent une baisse des salaires, des retraites, de l'allocation chômage et maladie. toutes ces mesures rendent plus fragile une grande partie de la population et favorise son exclusion.

 

La croissance de la dette publique, dû au manque de recette fiscale, est aussi le fait de dépense pharaoniquedans des infrastructures et des projets inutiles dont le seul but est de rémunérer des organismes privés avec de l'argent publique.

Nous pouvons citer comme exemple le Lyon Turin, l'aéroport notre dame des Landes, la ligne TGV de Bayonne, celle de Poitier. La liste n'est pas exhaustive. Ces projets sont la parti émergé de l'iceberg des projets et infrastructures inutiles.

 

Outre l'aspect financier, il convient de citer la destruction des écosystèmes et la pollution qui sont une source d'accroissement d'inégalité.

 

C'est pourquoi je soutient l'appel à la grève générale et à la manifestation du 6 septembre 2011 à Turin piazza Castello

 

manifestation soutenu par tous les syndicats italiens. Solidarité!

 

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans politique
commenter cet article