Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 10:50

 

Les plateaux du Haut Bugey  font parti de la chaîne du Jura qui a été formée par des sédiments qui se sont déposés pendant le secondaire. C'est donc une roche calcaire  de type karstique. Sous ces plateaux, il y a un réseau hydrique complexe qui est en grande parti inconnu.

(on connaît des exo-planète mais on connait très mal le réseau hydrique du Bugey) 

L'exemple est la résurgence de la rivière "le Groin" dont l'eau parcours plusieurs dizaines de kilomètres sous terre avant de sortir. Les plateaux du Jura comme le  Bugey sont parsemés de grottes, gouffres et rivières souterraines.

 

Le fait d'extraire un gaz ou une huile des couches inférieurs présente le risque de polluer le réseau hydrique du karst du Bugey. En gros, la pollution peut se retrouver n'importe où à des dizaines de kilomètres du forage et polluer y compris les sources d'eau potables.

 

L'extraction des gaz de schistes mais aussi du pétrole extrait des sables bitumineux sont des techniques coûteuses. Cela montre que l'ère de l'énergie fossile peu coûteuse est révolue. Les gaz de schistes comme les sables bitumineux sont les exemples concrets de ce qu'on appel le pic pétrolier, c'est à dire le moment où la demande en pétrole est plus importante que l'offre.

 

Je relaie donc l'appel à la manifestation fait par des collectifs, des associations mais aussi par Europe écologie les verts pour faire une marche de protestation à Lantenay le 9 octobre 2011 à 11 heures. (lien)

 

 

EELV-01 petit

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans environnement
commenter cet article
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 22:17

Décidant de fuir la réalité avec cette crise économique à n'en plus finir, je décidais de lire "Tignes en toutes lettre" le dernier de 2011, journal municipal d'information de la ville de Tignes. Je tombe sur un article sur le glacier (le glacier de la grande motte, sommet culminant à plus de 3500 m d'altitude). C'est sur ce glacier que l'on fait du ski d'été. J'apprends sur cet article deux informations fondamentales : la première est que la fonte des glaces a été de 20 mètres d'épaisseur en 10 ans et la deuxième est qu'on a battu le record du plus faible enneigement depuis 30 ans (2, 63 m à Tignes ).

Tignes est l'antarctique de la Savoie, c'est à dire que c'est un des points les plus froid de Savoie. Cet article est d'autant plus pessimiste que c'est un article qui vient d'une station de ski et de marchands de neige. D'habitude, ce sont les derniers à parler de réchauffement climatique et d'avenir incertain d'un point de vue économique! D'autant plus que si Tignes est touché, l'ensemble des Alpes tomberont avant cette station...

 

Déjà, en 2007, on se préoccupait de l'avenir de ce glacier qui avait perdu quelques pistes : http://www.haute-tarentaise.net/t436-tignestignes-en-toutes-lettres-editorial

et à lire absolument ce très bon article sur la fonte du glacier et l'avenir climatique des stations (lire aussi les commentaires)

http://www.haute-tarentaise.net/t51-tignesl-avenir-du-glacier-de-grande-motte

ou (lien)

- Remarque : le petit age glacière se situe entre 1500 et 1850.

 

Si on s'inquiète pour Tignes qui sera je le pense la station la mieux placée face à un réchauffement climatique, cela veut dire que toute l'activité économique de montagne est à revoire non pas sur le long terme, mais aussi à plus court terme.

montagne-0607.JPG le col du mont cenis 2000m d'altitude, une semaine après la fermeture de val cenis en mai 2011

remarquer le niveau d'enneigement

 

un panorama sur la fonte des glaciers : http://www.fedre.org/de/content/la-fonte-des-glaciers

 

Toute l'explication scientifique:http://www.glaciers-climat.fr/News/News.html (lien)

et une interview interessante sur la télévision suisse romande : lien

 

Les glaciers ont aussi une importance sur la flore et les cultures car ils sont des châteaux d'eau (les régions froides permettent de retenir l'eau sous forme de neige ou de glace et de la libérer pendant les périodes de chaleur et de sécheresse.

La fonte des glaciers accélère l'érosion car le permafrost se réchauffe et la terre n'est plus tenue. Et enfin ,elle agit sur la faune et la flore.

 

Ce qui arrive pour les glaciers qui aura des conséquences dramatiques était prévisible. Cela était annoncé depuis 20 ou 30 ans. Au lieu d'agir, les gouvernants ont joué à l'autruche.

 Nous pouvons éviter le pire, le "retour à l'âge des caverne". Pour cela prenons notre destin en main et agissons!

Les chimères d'une croissance illimité nous amènent à une récession!

Ce n'est pas nos enfants ou nos petits enfants ou nos descendants qui en subiront les conséquences, mais nous!

 

 

 

 

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans environnement
commenter cet article
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 15:39

Le 6 juillet 2018, résultat de la candidature pour les jeux olympiques de 2018. Sans l'ombre d'un doute, la ville qui a été retenue est la ville dont les critères sont les plus proches de la mentalité du CIO : bétonnage sans limite, silence sur toutes les pollutions et exploitation de la main d'oeuvre.

 

Il ne faut pas croire que la candidature d'Annecy était exempte de tout reproche : c'était à peu près pareil à Pyongchang, la seule chose qui comptait, c'était bétonner la montagne (pour le détail voir le site duCAO, lien). La grande différence et ce qui a value la note très basse du CIO, c'est l'opposition locale à ces jeux, à la mauvaise presse qu'a eu le CIO et qu'ils ne veulent surtout pas ébruiter.

 

En cela, ils ont été reliés éfficacement par la presse, nationale, internationale, et locale. pas un mot sur le CAO, sur l'opposition populaire (plus de 50 % des gens étaient hostiles à ces jeux à Annecy et en haute Savoie, et lamajorité du reste s'en foutait royalement ).annecy-2018-0001_1220.JPG

 

par exemple, prenons le nouvel obs, regardons les articles sur Annecy 2018. Est ce que le nouvel obs a envoyé un journaliste ou un reporter à Annecy? Personnelement, j'en doute. Ils sont bien resté à Paris, recopiant docilement les dépêches AFP. Cela est valable pour tous les journaux, y compris pour le dauphiné libéré!

 

Enfin, ici, le fait de ne pas avoir les jeux est une grande victoire à la fois pour l'environnement, le droit du travail et la maitrise de l'argent publique.

 

Annecy 2018 : une grande victoire.

 

lien vers un article résumant ces jeux absurdes

 

Lien vers le progrès (article sur le comité locale d'EELV du Bugey Sud)

 

   

annecy-2018-0005_1637.JPG

                         sur le paquier, le 6 juillet, jour du résultat final

 

annecy-2018-0001_1633.JPG

                         Ambiance parmis les opposants aux JO qui étaient presque plus nombreux que les pro JO

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans environnement
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 20:31

L'expansion urbaine incontrôlée a donné dans nos régions de montagne des paysages mités. C'est ce qu'on appelle communément, le mitage du paysage. Cela donne à nos montagnes un aspect franchement moche pour plusieurs raisons :

L'urbanisation incontrollée rend la frontière entre les différentes parties qui structurent un paysage assez floue : Il n'y a plus de centre urbain et il n'y a plus de campagne. On a une succession de batiments, maisons, lotissement, pré, forêt, usines, villas, entrepots sans ordre hiérarchique. L'oeil ne sait plus quoi regarder.

Prenons le contraire, un beau paysage, donc un paysage non mité, sans lotissement ou zone artisanale. Celui-ci est souvent constitué d'un centre d’intérêt, ce centre peut être une église ou un chateau (par exemple). Autours de ce centre se groupe un village (souvent fait de vieilles maisons), puis encore autours, il y a des champs d'un vert assez claire et enfin, la forêt. L'oeil est reposé. il y a une harmonie.

En montagne, ce mitage et cet enlaidissement urbain est encore plus voyant qu'il est projeté à la verticale à cause du relief. Quelques maisons bien placées peuvent pourrir un paysage.

Depuis que l'on a restreint les lois littorales, montagnes et celles de protection des monuments historiques, le tout sous le couvert d'une croissance économique, c'est pire que tout.

Dans la cluse de Chambéry, on cherche à tout pris à urbaniser des zones autrefois vertes autours de paysages remarquables qui avaient été préservés miraculeusement. A croire que l'homme cherche absolument à détruire toute beauté.

Ces zones sont :

la zone de Villeneuve à Cognin. Une parcelle d'espace vert entre 2 châteaux. médiévaux sacifiée pour plusieurs centaines de logements.

La zone autours du château de Candie à Chambéry le vieux.

La zone autours du château de la Bathie à Barby, 190 logements sont prévus.

Ces zones sont sur des coteaux donc l'impacte paysager sera très fort. le chateau de la bathie par exemple se voit de partout dans la cluse de chambéry. Il faut absolument arrêter ces folies immobilières.

On vend notre montagne comme un endroit sauvage, très pure. Mais il ne l'est plus. Toutes les stations y compris les stations villages ont développé leur immobilier au point de devenir méconnaissables. Que dire par exemple de Lanslevillard qui était autrefois un charmant village. Maintenant, Lanslevillard touche Lanslebourg et forme le complexe Val Cenis. Malgré les toits en lozes subventionnés par le parc de la Vanoise, on assiste à une suite cahotique d'immeubles et de zones artisanales qui font plus penser à une banlieue qu'à un charmant village.

Le cas de Lanslevillard n'est pas unique, cela touche pratiquement toutes les Alpes. On a actuellement une progression de lits froids, c'est à dire de logements secondaires destinés à l'investissement donc très souvent vides. En effet, l'augmentation de l'immobilier poussent les gents à investir dans ce secteur. Donc, tout peut être le prétexte pour construire des logements : un téléski, la montagne, les jeux olympiques. Mais, cela n'amène ni touriste, ni consommation, cela amène juste une dégradation du paysage, de l'environnement et de la pollution inutile dû au fait de construire ces logements.

(rappel : faire du béton nécessite chauffer de la pierre à plus de 1000 degrés, couper du bois nécessite de l'énergie, transporter les matériaux aussi, donc construire pollue énormément)

Avec les logements viennent les infrastructures (conduite d'eau, électricité, assainissement, TV, Téléphone, internet, route, trottoir, aménagement paysager, etc) qui polluent aussi, sont moche et coûtent chère à la collectivité.

Qu'adviendra t il si l'immobilier s’effondre? Ce sera comme la crise financière : les bénéfices iront aux riches et les dettes aux autochtones.

C'est comme les jeux olympiques d'Annecy 2018, les bénéfices iront aux promoteurs immobiliers, à eiffage, à aréa, à EDF AREVA, mais le coût aux pauvres savoyards qui n'auront d'autres choix que de ramoner les cheminées pour les payer.

 

En savoir plus :

lien vers article du monde diplomatique

article essentielle pour comprendre que le sur-aménagement de la montagne lié à l'attractivité touristique contribue à réduire cette attractivité et à tuer l'économie.

lien vers article sur la croissance de l'arc lémanique

la région valdo genevoise a une tel attractivité que sa croissance est devenue un inconvénient. A tel point que même les partis de droite souhaite une" décroissance".

 

 

EELV-01 petit

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans environnement
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 19:26

 

à ceyzerieu (10 km de Belley), samedi 5 mars 2011 à partir de 17 h 30 au théatre de l'arrosoir

entrée libre

projection du film  cultivons la terre, film documentaire d'honorine Périno

présenté par Gérard Boinon, paysan à la retraite, ancien secrétaire général de la confédération paysanne Rhône Alpes, actuel secrétaire de Rés'OGM info.

 

"Agriculteurs et chercheurs s'allient pour illustrer et crédibiliser une vision nouvelle de l'agriculture où le progrès ne se situe plus dans une logique d'industrialisation, mais bien dans une approche sensible du monde vivant."

 

19 h 30 : casse croûte

 

20 h 30 : réunion publique : 

les candidats d'europe écologie vous présenteront leur projet pour le département de l'Ain et échangeront avec vous.

 

EELV-01 petit

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans environnement
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 12:18

Un Artisan local très prometteur ou l'art du poêle à  accumulation

Le principe du poêle à accumulation est de stocker dans la masse qui le constitue l’énergie d’un feu d’une à deux heures.

Cette énergie est restituée régulièrement et progressivement sur une longue durée, ce qui permet de ne faire qu’une flambée par jour.

Selon la masse et la surface d’échange du poêle, la configuration des pièces à chauffer et le climat, la fréquence des flambées peut varier.

David Szumilo  est l'artiste-artisan référent sur toute la région Rhône -Alpes dans l'élaboration des projets de chauffage de poêles à accumulation,  sous forme de conférences formation (ASDER), de chantiers participatifs, mais aussi pour le particulier en recherche d'une solution chauffage central adapté. (coordonnées en fin d'article)

FICHE TECHNIQUE:

Emplacement centralisé

L’emplacement du poêle doit être centralisé au maximum car il ne chauffe que ce qu’il voit et ce, dans un rayon de 7 à 8 mètres. Ce point est essentiel si on veut profiter au maximum des qualités du poêle. Et nombre d’utilisateurs regrettent de ne pas avoir pensé à l’implantation de leur poêle au départ de la construction ou de la rénovation de leur demeure. Ceci implique des volumes largement ouverts au rez de chaussée, ou au contraire d’inclure le poêle dans une cloison.

En Russie par exemple, il est typique qu’il soit implanté entre quatre pièces, au croisement des cloisons. Il est alors souvent alimenté de la cuisine, où il sert également de cuisinière et de four. Une partie du poêle est alors visible de chaque pièce, et chauffe en conséquence.

Forme du poêle

Elle influe sur sa puissance et son inertie : une architecture « étalée » (par exemple avec un banc et un conduit dissocié) à une surface de restitution plus grande qu’un poêle compact ou isolé sur certaines faces. La puissance est au détriment de l’inertie, et inversement. Une distinction peut être faîte entre les poêles hauts et les modèles bas, souvent à vocation utilitaire et parfois équipés d’une plaque de cuisson.

L’eau chaude sanitaire

Divers matériaux peuvent constituer le capteur. Parmi ceux utilisés couramment, notons le réservoir inox, l’échangeur tubulaire inox et la couronne de cuivre. En raison du coût de fabrication des uns et la difficulté d’utilisation en thermosiphon de l’autre, les tuyaux de fonte sont ce qu’il y a de plus appropriés au poêle à accumulation auto-construit par un particulier.

Côté cuisine

On retrouve dans le poêle de masse le plaisir de cuisiner des cuisinières à bois. La plaque de cuisson chauffe jusqu’à 400°, elle est inutilisable en dehors de feux. Le foyer servant de four est à 500° après la flambée mais la température s’effondre rapidement jusqu’à se stabiliser à 70°.

Le four utilisable pendant 24 heures.

la première demi-heure est propice à la cuisson haute température (pizzas par exemple). La deuxième permet la cuisson d’un pain (250°). A partir de ce moment, la chute des températures s’enraye et laisse le temps de préparer deux plats à 150° (gratins, rôtis…). Les températures se stabilisent à 70° au cours de la deuxième douzaine d’heures
après le feu pour permettre la cuisson au bocal. La cuisine au bocal consiste à mettre des aliments, avec ou sans eau, dans un bocal et à le récupérer après une longue et douce cuisson.

A vos agendas!

Un chantier participatif aura lieu à Lucey (01) du 28 mars au 1 avril 2011 inscription auprès de David Szumilo

Informations

L’association Oxalis basée en Savoie propose régulièrement des évènements concernant les poêles à accumulation.

Pour en savoir plus :

  • David SZUMILO
  • Tél : 09 62 38 73 34
  • david.szumilo@laposte.net
Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans environnement
commenter cet article
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 21:03

Une conférence sera organisée Chanay dans l'ain le 04 /02 /2011 sur les OGM (organisme génétiquement modifié) par l'association pirouette et compagnie à 20h30 dans la salle de l'amitié.

 

La conférence sera animée par le Dr Schumpp, biologiste qui nous expliquera des notions scientifiques de manière à que ce soit compréhensible par tous.

 

Voici quelques questions qui seront traitées lors de cette soirée :

 

- qu'est ce qu'un organisme génétiquement modifié?

- A quoi ça sert?

- Quelles sont les risques?

- Dans quels aliments est-ce qu'on les retrouve?

 

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans environnement
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 19:54

Annecy est candidate au jeux olympique 2018. ces jeux sont une hérésie quand on voit le coût (10 milliards d'euros) total de cette manifestation. A l'heure où l'on supprime tous le social sous prétexte d'économie et de restrictions budgétaires, on ouvre grand les vannes de l'argent public pour faire des chantiers pharaoniques qui n'enrichiront que les multinationales du BTP. ( site duComité Anti Olympique)  et lien sur article résumant ces jeux

 

article sur la venu du cio en savoie et le muselage de la libertée d'expression

 

article sur la disparition du paquier à Annecy

 

lien sur le blog sport.over-blog.org

 

 

 

 

 

 

Logo Anti JO Annecy 2018  

EELV du Bugey sud (le progrès)

 

Europe écologie les verts contre les Jeux olympiques

 

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans environnement
commenter cet article