Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 10:13
no-tav 0198 2560
 
La mise en place du 3ème forum Européen contre les grands projets inutiles  à Stuttgart entre le 25 et 29 juillet, nous incite à réfléchir sur des mécanismes qui créeront une autre logique que celle de la fuite en avant par la construction de projets, souvent méga-projets destructeurs à la fois pour les finances publiques mais aussi pour l'environnement.
 
Le Revenu inconditionnel de base  fait parti de ceux-ci à la fois dans la forme puisque l'emploi généré par ces projets ne seront plus justifiés mais aussi dans le fond puisque il implique une autre logique sociétale qu'une croissance « boostée » par la construction de grandes infrastructures.
 
La logique du plein emploi incite l'état à subventionner les entreprises pour qu'elles embauchent. Cette subvention atteint plusieurs milliards d'euro par an, entamant
sérieusement le budget de l'état et des collectivités territoriales, amputant d'autres budgets comme le social ou l'éducation et augmentant sensiblement la dette de l'état avec tous ce que cela implique.
 
En parallèle, ce qui aussi entame sérieusement le budget de l'état et des collectivité
territoriales,  amputant aussi d'autres budgets comme le social ou l'éducation, augmentant aussi de façon pharaonique la dette de l'état, c'est la politique d'investissement dans de grandes infrastructures qui est actuellement de plus en plus contestées.
 
Cette politique d'investissement dans de grandes infrastructures vise une logique de l'augmentation de l'activité économique par les facilités induites par ce type de
projet : accroissement de la vitesse de l'échange par un nombre plus important d'aéroports ou de lignes TGV ; accroissement de l'offre énergétique par la construction de nouvelles centrales nucléaires ou le développement des gaz ou huiles de schiste.
 
Malgré la mécanisation et l'optimisation toujours plus important du travail (les guichetiers
sont remplacés par des machines, l'employé de bureau par des logiciels, etc), on espère que le développement de l'économie induit par l'utilisation de nouvelles infrastructures comblera ce déficit. 
 
Cela implique une croissance perpétuelle qui doit en plus être exponentielle. Ce qui, même si on ne tient pas compte que la terre est un espace limité, est impossible à tenir sur le moyen ou long terme.
 
Et nous vivons actuellement cela. Les symptômes en sont la récession que nous subissons. A cela devront bientôt s'ajouter les symptômes des limites terriennes par l'épuisement de nombreuses ressources  et les conséquences de la destruction de notre
écosystème.
 
Le revenu de base  est une des solutions pour sortir de cette spirale infernale. Il permet déjà aux classes les plus démunis d'avoir un revenu et donc de se substituer à une
politique désastreuse pour le plein emploi. Il rééquilibre une équité entre les bas et haut revenus par la redistribution.
 
 
En redistribuant, on va éviter la concentration donc on va rétablir une relocalisation de l'économie. En somme, on rétablie un cercle vertueux, où l'impôt ne favorise
pas seulement les entreprises les plus puissantes mais l'ensemble de l'économie.
Puis il permettra une évolution sociétale en privilégiant l'être plutôt que la possession matérielle tout en laissant le choix à l'individu (lien)  
 
Le revenu de base  permettra donc de stopper cette fuite en avant que sont la construction de grandes infrastructures inutiles pour accéder à une société plus respectueuse à la fois
de la nature, mais aussi du développement humain.

 

Une pétition (initiative citoyenne européenne) est en cours . Pour la signer, allez sur le site  : http://basicincome2013.eu/ubi/fr/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans environnement
commenter cet article

commentaires