Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 14:54

giù le mani de la val susa (enlève les mains de la val de suse) scandaient   les 70000 manifestants "no tav" qui manifstaient ce dimanche 3 juillet à Chiomonte  pour protester contre la militarisation de la vallée et contre le Lyon Turin.

 

 

Cette manifestation fait suite à la prise par la force et à l'expropriation du site de la madeleine par les forces de l'ordre. Elle fait suite à 20 ans de lutte acharnée avec des manifestations entre 10 000 et 50 000 personnes, à la bataille de Venaus (près de suse) en 2005.

 

Le site de Chiomonte (beaucoup de dénivelé dans la montagne) et la longueur de la manifestation (15 ou 20 km), le danger (les forces de l'ordre ont tiré sur les manifestants)  aurait pu rebuter n'importe qui. Pourtant, toute la vallée de suse était présentes, hommes, femmes de tout âge, famille...

 

DSC_0359_1575.JPG

 

Des personnes de plus de 70 ans ont non seulement fait la marche mais ils ont été les guides de la résistance, les piliers du mouvement, des conseillers et des leaders. Ce sont aussi des anciens résistants qui ont été des partisans contre le nazisme.(le souvenir de la bataille de Balmafol à Bussoleno dans les montagnes est encore vif).

 

Nous regrettons la première victime de ce chantier inutile : un retraité venu manifester pacifiquement.

 

Dans cette vallée, la résistance est aussi forte que la solidarité, et cela depuis la nuit des temps. Déjà aux temps des romains, César avait renoncé à annexer le royaume de Cottius, négociant son passage au travers des Alpes. Suse la capitale ne deviendra romaine qu'en 13 après JC alors que la Gaule cisalpine était romaine en 200 avant et le reste de la gaule en 52 avant JC.

 

Et encore, Cottius négocia son entrée dans le monde romain en devenant préfet de sa province des Alpes cottiennes. L'empereur Claude redonna même le titre de roi au descendant de Cottius et Suse su rester très autonome.

 

Suse fut le coeur et la dynamo des états de Savoie. Sans Adélaide de Suse les Savoie ne seraient jamais devenus roi d'Italie. Cette résistance s'est vue aussi lors de la bataille de l'assiette en 1747 à 2500 m d'altitudes où 8000 soldats résistèrent contre 40 000 français venus les envahir.

 

Ce fut aussi Bussoleno, ville mythique de la résistance d'hier et d'aujourd'hui, pépinière de résistants, d'ouvriers et de cheminots, solidaires dans le travail comme dans l'action.  Une chose qu'ils ne connaissent pas : la peur.

 

Pourtant la vallée de susa n'est pas une vallée repliée sur elle même, carrefour des civilisations, elle s'est enrichie et s'enrichie de tous les peuples et cultures. C'est pourquoi des milliers de manifestants sont venus de toute l'europe et d'ailleurs pour soutenir le combat de cette petite vallée.

 

Stéphane Hessel a dit "indignons nous" et la vallée a l'image de ce résistant s'est indignée.

 

source :no tav Savoie

 

 

no-tav-0348_1564.JPG

 

link : la voix des allobroges (vidéo) cortège de giaglione.

 

quelques vidéos sur la manif (cortège de chiomonte)

début 9 h30 jusqu'a 15 h

 

après 15 h attaque de la police sur les manifestants

 

 

 

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans politique
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 22:51
Plus de 10 000 personnes (15 000  selon les organisateurs) ont défilé de Rivalta à Rivoli pour dire NON au Lyon Turin le 21 mai 2011.
 
IMG_0725.JPG
 
Le mouvement des NO TAV littéralement non au tgv, a commencé dans le Val de Suse (entre Turin et le tunnel du Fréjus) il y a 20 ans suite à un rapport fait par des médecins et des chercheurs sur la nocivité des poussières que le chantier engendrerait.
 
En effet, la montagne sous laquelle passe le tunnel du Lyon Turin (le massif d'Ambin) contient de l'amiante et de l'uranium en grande quantité. la dispersion de ces éléments dans l'air et dans l'eau provoquera des cancers (poussières d'amiante et radioactivité de l'eau). Ce qui accentue le problème, c'est le conditionnement des roches amiantifères et contenant de l'uranium à l'air libre. Plus précisément sur le site de l'ancienne carrière du Paradis qui à servis pour la construction du barrage du mont cenis et qui se trouve sur ce site. lien
 
La majeur parti des déblais sera entreposé entre St Michel de Maurienne et St Jean de Maurienne.    
 
Ce que reprochent aussi les " NO TAV" au lyon-turin, c'est qu'ils ne veulent pas que leur vallée soit transformée en chantier pour 15-20 ans voir 30 ans.
 
De plus, ce qu'ils dénoncent, c'est le gaspillage d'argent publique. Ce TGV leur coûtera plus de 20 milliards d'euro. C'est une dépense difficile à admettre dans un contexte de crise et de surendettement de l'état. D'autant plus, comme en France, il ferment des hôpitaux (lien) et des écoles par manque de moyen :
 
à signaler : le toit de l'école de Rivoli s'est éffondré à cause du manque d'argent publique!!! (lien)
 
Le mouvement no tav a depuis grandi pour fédérer toute la vallée. Le moment cruciale fut la bataille de Venaus en 2005, un petit village de la vallée. Ce fut un moment tragique pour la vallée occupée par 15 000 policiers venus pour faire de la répression contre les habitants. Les droits de l'homme ont été bafoués plusieurs fois.
Les manifestants auront gagné et le chantier sera bloqué. Toute la vallée  sera depuis derrière les "no tav".
 
En France, le mouvement sera tué dans l'oeuf. Le lyon turin servira de prétexte pour ne rien faire contre la pollution des camions. Un projet de ferroutage sera suffisant pour le repeindre en vert (greenwashing) (lien)
 
10 ans après, nous avons du recule, et nous pouvons affirmer que le Lyon Turin est une oeuvre inutile. (lien)
 
Annoncée de partout (lien), la manifestation de Rivoli était une marche de Rivalta à Rivoli. Il y avait d'abord une des personne charismatique de la lutte no tav, Alberto Perino qui devançait le cortège, précédé des tracteurs des agriculteurs qui protestaient contre le manque de terres agricoles.
 
IMG_0712.JPG
 
parmis le flot de drapeaux "no tav", nous pouvions voir certains drapeaux contre la privatisation de l'eau et contre le nucléaire. Je rappelle qu'il y a un référendum en Italie pour ou contre la reprise du nucléaire le 12 juin. le souvenir de Fukushima est encore dans nos têtes et un train de déchet nucléaire venant d'italie est passé par le val de suse, la savoie et l'ain. (lien)
 
Nous avions ensuite toutes les banderoles des différents comités no tav de la vallée et des élus. la manifestation s'est déroulée dans la bonne humeur générale. Il y avait même un DJ avec une sono.
 
Arrivé à Rivoli, plusieurs personnalités ont pu faire un discours, notamment Alberto Perino, un leader du parti de Bepe Grillo cinque stelle (5 étoiles) (lien),   et moi même ...
 
IMG_0745.JPG
 
J'ai parlé du Lyon Turin comme une oeuvre inutile (lien), et mis en évidence le gaspillage d'argent publique en relation avec les jeux olympiques d'annecy 2018 et en les dénonçant (lien)
 
DSC_0328.JPG
 
 
 
Quelques articles intéressants sur le Lyon-Turin :
 
 
 
sur la baisse de trafic dans les tunnels du mont blanc et du fréjus
 
 
sur ce blog :
le lyon-turin, une infrastructure inutile.
 
plus d'info sur le blog No TAV Savoie
 
DSC_0254.JPG
 
 
 
DSC_0320.JPG
 
Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans politique
commenter cet article
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 20:17

Afin de faciliter les échanges transalpins, une nouvelle infrastructure ferroviaire, un train à grande vitesse doit voir le jour.  Ce TGV doit être doublé d'un ferroutage pour éliminer les camions des vallées. Le tout sur les mêmes rails (la techniquement, je suis incompétent pour vous expliquer comment faire rouler des trains qui roulent à plus de 150 Km/h et d'autres à moins de 80 km/h sur la même voie au même moment).

IMG_0643.JPG

Pour nous vendre ce projet, on nous parle de l'augmentation du trafic de camions entre la france et l'italie. On nous parle d'un doublement du trafic entre 2000 et 2010 et un triplement entre 2000 et 2020. Prenant le dossier en retard, je suis allé vérifier les chiffres. Je suis allé consulter les statistiques suisses, les plus fiables et les plus neutres sur ce sujet. lien    

Qu'est ce qui en ressort? De 1999 à 2009, le trafic a baissé de 20% dans les tunnels du Fréjus et du Mont Blanc, soit environ 300 000 camion en moins. Même après une légère remonté en 2010, on est très loin du doublement du trafic entre 2000 et 2010.

      DSC_0231.JPG

Quand au fret ferroviaire, on est passé de 25 trains aller-retour par jour à 4 soit une division par 6 du fret ferroviaire. Tous cela pour souligner qu'il n'y a aucune politique de fret en France. On est dans le tout routier en autorisant notamment des camions de plus en plus gros à rouler. Je ne parle même pas de la construction du 2e tube dans le tunnel routier du fréjus soit disant un tube de sécurité.

D'autant plus qu'une plate forme inter modal a été mis en place à Aiton (village à  l'entrée de la Maurienne, et Orbassano, banlieue de Turin à la sortie de la vallée de Suse). Cette plate forme permet au camion d'être mis sur les trains pour traverser les Alpes. C'est donc une plate forme de ferroutage. Cette plate forme est inutilisée a cause de la perte de temps de chargement donc fonctionne très peu.

N'oublions pas que le fret ferroviaire est privatisé. Vu que ce n'est pas rentable, les différentes sociétés qui devaient concurrencer la SNCF se sont retirées du marché. la SNCF fret elle même se désengage et investie dans le routier en devenant le plus gros transporteur routier de france (rachat de géodis, bourget montreuil ....)

Les deux tunnels du mont blanc et du Fréjus ainsi que les autoroutes qui vont avec (autoroute blanche et autoroute de la Maurienne) sont des infrastructures privées ou semi privé. Elles doivent donc faire des bénéfices. Pour cela, elles ont besoin de camions.

Donc, diminuer les camions dans les vallées, c'est diminuer le chiffre d'affaire et le bénéfice des sociétés qui gèrent ces tunnels. Il faut savoir que la france maintien une politique routière à bas coût. Certains camions contournent l'europe par la france et passent par le fréjus ou le mont blanc au lieu de passer directement du nord au sud par la suisse.

La Suisse a investie massivement dans le ferroutage et a construit dernièrement deux tunnels, le Gothard et le loechberg qui quand ils deviendront opérationnels, enlèveront environ 20% du trafic routier aux tunnels français.

Quel est la nécessité d'un nouveau tunnel sous les Alpes, alors qu'il suffit de restaurer la ligne existante pour résoudre nombre de problèmes dont celui des camions dans les vallées.

Le trafic ne nécessite pas d'infrastructure supplémentaire d'autant que le coût, 20 milliards d'euro pour la seul partie française du tunnel est à mon avis une dépense inutile en ce moment. Cet argent serait mieux utilisé dans d'autres secteurs comme la santé ou le social (par exemple la construction d'un 2e tube routier sous le tunnel du chat, un nouvel hôpital à Belley,...)

La restauration de la ligne existante sera 20 fois moins chère, et aura l'avantage d'une mise en oeuvre rapide contre 20 ans pour la construction du tunnel.

Donc, moins de travaux, c'est moins de dépense, moins de pollution et moins de gêne pour les habitants.

IMG_0639-copie-1.JPG

Restaurer la voie, c'est aussi  la possibilité d'améliorer les TER dans la vallée.(service assuré de plus en plus par des cars)

La nécessité d'une ligne TGV est aussi contestable dans la mesure ou le nombre de personne se rendant en italie n'est pas si importante que ça. D'autant plus que le gain de temps est ridicule si on le met en parallèle avec les investissements et le coût écologique du projet.

On a l'exemple du TGV des carpates (paris-genève) qui a coûté une fortune et dont le gain est 20 minutes par rapport à l'ancienne ligne entre Paris et Genève.

La grosse différence, entre le TGV des carpates et le Lyon-Turin, est la pollution. En effet, il y a un risque de pollution majeure  dûe à l'amiante et à l'uranium qui sont sous la montagne du massif d'Ambin. (18 millions de tonnes de déblais seront stockés à l'air libre entre St Jean de Maurienne et St Michel et aussi sur le Mont cenis remplis d'amiante et d'uranium, ce qui risque de provoquer des cancers pour la population locale)

C'est ce risque de pollution qui amena les habitants du val de Suse à s'opposer farouchement à ce projet depuis 20 ans sous le nom de NO TAV (Treno Alta Velocita, non au TGV). Chaque manifestation entraine plus de 40 000 personnes à chaque fois pour une vallée 2 fois plus petite que la Maurienne.  article du monde diplomatique

Et on ne tient pas compte de l'avis de la population locale. Et en france, l'information sur ce sujet est inexistante, comme pour les jeux olympiques d'Annecy en 2018, on nous impose ce projet. D'autant plus que, on a déjà investi environ 600 000 euro sans savoir si ce projet serait financé entièrement.

Arrêtons les projets inutiles (No Tav info)

lien No TAV Savoie

Sara düra

 

NO TAV

 

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans politique
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 13:20

une grosse partie de la population du bas bugey ainsi que du petit bugey utilise tous les jours le tunnel du chat pour se rendre à son travail. C'est donc une infrastructure indispensable pour les habitants de l'Ain.

Construit en 1932 pour désenclaver le petit Bugey (canton de Yenne) et constitué d'un seul tube, il n'a pas subit de grosse réfection depuis. Quand il est en travaux, il est fermé ce qui oblige les usagers à prendre la route du col du chat très dangereuse et très étroite.

Vu l'importance du trafic, et pour des raisons de sécurité, il aurait été nécessaire de creuser un deuxième tube.

le problème, c'est que la décision n'appartient pas aux habitants du département de l'Ain mais à ceux du département de la Savoie car les route nationales sont devenues départementales.

René Padernoz, conseiller général Europe écologie de Yenne a été le premier à évoquer les enjeux de ce tunnel tant pour les habitants du canton de Yenne que pour ceux du Bas Bugey. Mais, le département de Savoie a été et est toujours tenue par la droite et est sur ce dossier d'un immobilisme olympien.

ce référer : le maire de Yenne de droite , ancien conseiller général, au lieu de se battre pour améliorer une infrastructure locale, préfère promouvoir des jeux (voir banderole sur Annecy 2018 à l'entrée de la ville) qui seront un gouffre financier, un désastre écologique et qui n’apporteront que des dettes aux habitants du canton.

EELV-01 petit

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans politique
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 13:16

annecy-2018 0005 1637

notre société se base pour l'essentiel sur un système basé sur la compétition. On est compétitif depuis notre enfance puisque notre système scolaire est un système de méritocratie hiérarchisée.  la compétition est partout dans notre vie : l'entreprise, l'emploi mais aussi dans nos loisirs. est ce que cela nous rend heureux et améliore notre vie? Non, je croie  que ce système à atteint ses limites.

notre pays est très riche, pourtant la voie du bonheur est encore loin. La consommation de psychotrope atteint des sommets.n' y a t il pas une autre solution que travailler plus pour gagner plus. pour consommer plus ? pour se droguer plus ?

Quand je regarde un livre d'histoire, surtout ceux de la 3e république, je vois qu'on l' a  fondée sur un rapport de force vaincu/vainqueur.  Quelles en sont les conséquences? Loin d'arranger les choses, cela aggrave plutôt les problèmes. Par exemple, quelles ont été les conséquences du traité de versaille en 1918 entre Allemand et français ? Une humiliation des Allemand par la france  qui a conduit au Nazisme et à la deuxième guerre mondiale.

La compétition dans la vie active se traduit par une consommation effrénée de surplus inutiles qui contribuent à une accélération de la destruction de la planète. Je prends l'exemple de voisin, le premier achète un 4x4 pour montrer qu'il a réussit, le deuxième voisin va acheter un plus gros 4x4 pour être le plus fort.

Localement, il est prévu qu'Annecy reçoive les jeux olympiques en 2018. Que vont nous apporter ces jeux à part un saccage de l'environnement, des dettes, et une augmentation des prix de l'immobilier? rien.

Ces jeux sont là pour nous rappeler et conforter le rôle fondamentale de la compétition dans notre civilisation.  On nous parle de fraternité et de partage mais où sont ces deux valeurs dans les jeux? le gagnant ne partage rien avec les perdants, il ne partage ni sa médaille, ni sa notoriété (on ne fait pas d'article sur les perdants), ni ses gains. Quand à la fraternité, où est elle quand le but même de ces jeux est d'écraser ses adversaires. Il ne s'agit pas de créer quelque chose ensemble (comme on veut nous le faire croire) mais de se battre les uns contre les autres pour arriver à la première place, pour se classer selon des résultats.

D'ailleurs, ces jeux ne sont pas une leçon de fraternité entre les peuples mais ils sont plutôt une compétition, une manière de voir qui est le plus fort, quel peuple va pouvoir écraser l'autre (se souvenir l'importance des jeux en Allemagne en 1936 par les nazi).

Ces jeux sont enfin une manière de renforcer le nationalisme patriotique, une façon de conditionner les esprits avant d'aller faire la guerre. N'oublions pas que chaque régions et chaque pays sont en guerre économique avec le reste du monde.

Actuellement, cette compétition amène à plus de productivité et plus de consommation car en plus d'être guerrière, elle est économique. Comme dans une guerre, la majorité de la population sont des hommes de troupes, sacrifiés pour gagner.

En continuant dans cette voie, nous risquons de sacrifier nos vies, nos enfants, notre bonheur et notre planète. Ne détruisons pas ce qui fait le ciment de l'humanité : la confiance que chaque être humain à dans l'autre.



EELV-01 petit

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans politique
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 19:58

Dans un monde en perpétuel évolution, la création d’une agglomération franco-valdo- genevoise est pour les citoyens de l’ain une question de survie économique. En effet, alors que le chomage augmente en france, les frontaliers sont de plus en plus nombreux à franchir la frontière tous les jours pour aller travailler. Ce qui provoque sur les routes inadaptées, des bouchons et de l’inconfort   pour les frontaliers.

Dans cette perspective, il est urgent de développer le CEVA (transport en commun de l’agglomération Genevoise) jusqu’à Culoz et Nantua en utilisant ce qui est existant, les lignes de chemin de fer.

En effet, on est dans une situation double : il faut développer les infrastructures, mais pour des raisons économiques dûes à la conjoncture actuelle, il faut que ça soit le moins chère possible.

Je croie que réhabiliter les lignes existantes, revaloriser les TER et créer un service moins couteux et moins polluant que la voiture est possible ; il faut juste avoir la volonté politique de le faire.

Pour pouvoir mettre un cadre politique et juridique à ce projet, je propose la création après 2014 d’une région Savoie élargie au Bugey, Michaille et pays de Gex.

Cette région sera comme une interface entre la France et les pays voisins que sont la Suisse et l’Italie mais surtout un lien avec les régions limitrophes que sont le pays de Vaud, la république de Genève, mais aussi le val de Suse (Piémont) et le Val d’Aoste.

Cela aura un autre avantage, d’ optimiser les infrastructures existantes comme la voie ferré qui va en Italie pour Culoz (val de Suse, Turin), ou l’autoroute blanche qui va dans le val d’Aoste. Plutot que de construire, utilisons ce que nous avons déjà (réunion publique le 6 mai 2011 à la motte servolex « une alternative au projet Lyon-Turin »).

Cette création d’une région Savoie élargie aura aussi l’avantage de relocaliser l’économie , de favoriser les échanges sur une plus courte échelle et de créer une agriculture spécifique de montagne : surmonter ensemble les problèmes que celle-ci engendre par rapport à une agriculture de plaine. On pourra favoriser juridiquement et politiquement le renouveau de notre agriculture puisque toutes ces régions sont des régions de montagne. Face à l’urgence écologique et aux mutations de la société, il est donc nécessaire de bousculer les schémas traditionnels pour se positionner face aux réalités de demain.

L’agglomération franco-valdo-genevoise, une réalité d’aujourd’hui que n’ont pas encore pris en compte les politiques.

 

lien : chartre de l'agglomération franco-valdo-genevoise

         communiqué des verts de Vaud et Genève et EELV

       croissance de l'arc lémanique : ceux qui disent stop!

 

 

 IMG_0069.JPG

 

  un pont entre les peuples

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans politique
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 19:40

DSC 0317

L'assemblée générale d'europe écologie les verts qui s'est déroulée à Bourg en Bresse le 22 janvier à donné le point de départ à la campagne pour les cantonales de mars 2011. Lors de cette assemblée, il a été souligné que les conseillers généraux votent la gestion des affaires départementales comme par exemple les routes départementales, la gestion des collèges ou l'aide sociale.

 

la campagne d'europe écologie les verts se base alors sur quatre piliers :

 

l'éco conditionnalité des aides : c'est à dire que les projets ne devront pas être polluant  pour bénéficier des aides publiques, ce qui est nouveau pour le département.

 

la solidarité active avec les plus fragilisé : comment se fait il qu'un des pays les plus riches du monde qui a eu une croissance ininterrompue depuis 1945 et donc croule sous l'argent laisse une misère sociale et une pauvreté qui croit de jour en jour. Cela est intollérable.

 

l'écocitoyenneté : favoriser les économies d'énergies notament en créant une maison de l'énergie pour de l'information et de la formation professionnelle mais aussi pour accompagner des projets. Reconsidérer la filière bois source d'emplois. Favoriser la construction de batiments basses consommations.

 

les alternatives à la voiture : mise en place des transports en commun comme le transport  à la demande pour palier au manque de transport en commun dans le milieu rural. 

 

lien versain écologie et lien vers  le progrès 

 

 

EELV-01_petit.jpg

Repost 0
Published by emmanuelcoux.over-blog.com - dans politique
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 17:38

un nouveau comité local europe écologie les verts a été créé dans le Bugey sud (comité local bugey sud, lien). la première réunion s'est effectuée le 23 décembre 2010 à Belley avec une dizaine de personnes. Ce comité a pour objectif de rassembler les écologistes du Bugey et de proposer des discussions sur les thèmes autour de l'écologie et sa mise en application au niveau local. tous ceux qui sont interessés par l'écologie sont les bienvenues.

 

 eelv23.12.10.jpg

 

  article du progrès

 

 

Depuis notre création, nous avons déjà conduite des éléctions avec une participation dans trois cantons : ceux de Belley avec Alain Pasqualin adjoint à la ville de Belley, Jean Claude Meyric dans le canton de Virieu le grand et moi-même dans le canton de Seyssel. lien sur Ain écologie.

 

les sites de nos candidats :

 

Alain Pasqualin avec Catherine Thomas suppléante pour Belley

 

Jean Claude Meyric avec Florence Denis suppléante pour Virieu le grand

 

Emmanuel Coux avec Marina Chelépine suppléante pour Seyssel

 

le résultat des éléctions a été le développement de la pensée écologique dans le Bas Bugey et le renforcement d'eelv par le biais des différentes réunions publiques qui ont eut lieu et la diffusion du film de gérard boinon (et avec sa participation) le 5 février à Ceyserieu(film suivie de la présentaton des candidats) . (lien)

 

Nous nous sommes fait connaitre par de nombreux articles dans le Ballad'ain : Alain Pasqualin et  Emmanuel Coux

dans le progrès, la voix de l'ain et le dauphiné libérée.

 

Nos militants soutiennent et s'impliquent dans plusieurs associations.

 

Nous soutenons avec les syndicats et les partis de gauche le collectif de l'hôpital de Belley.

 

nous dénoncons le gaspillage d'argent publique dans des infrastructures inutiles et polluantes.

 

Nous avons alerté l'opinion publique sur les trains poubelles nucléaires qui ont traversé la france. Nous avons dénoncé la dangerosité de ces trains au niveau de la santé publique et alerté les élus sur ce sujet. Nous avons organisé une manifestation ( lien ) qui a permis d'avoir des articles sur les média et donc de diffuser l'information.

 

Nous avons contribué à des manifestations contre le nucléaire devant la centrale de st vulbas suite à Fukushima (lien)

 

Nous allons continuer à nous investir dans la vie locale et essayer de faire évoluer certains dossiers locaux comme celui du tunnel du chat, des relations franco-genevoise, des jeux olympique d'Annecy 2018, du nucléaire, de l'hôpital, de la réserve du haut Rhône, de faire de Belley une ville de gout et de tradition culinaire et de l'emploi.

 

  logo-ee.jpg

Repost 0
Published by OverBlog - dans politique
commenter cet article